Plomb

Plomb dans les peintures et autres objets

Les peintures contenant de la céruse ou d'autres pigments blancs à base de plomb sont interdites en Belgique (Arrêté Royal du 05/11/1990). Pour les autres peintures et vernis dont la teneur en plomb totale dépasse 0,15%, l'étiquetage doit porter les indications suivantes: « attention contient du plomb, ne pas utiliser sur les objets susceptibles d'être mâchés ou sucés par des enfants » (Directive européenne 1999/45).
 

Certains cosmétiques d’origine étrangère comme le khôl peuvent être composé de sulfure de plomb (galène). Cet emploi est interdit dans les cosmétiques (Arrêté Royal 15/10/1997). Des récipients tels que des théières métalliques d’origine étrangère peuvent également contenir du plomb.

Comment y remédier ?

Dans les cas du plomb présent dans des anciennes peintures ou vernis, on peut, suivant l'état de dégradation du bâtiment, faire appel à une remédiation légère comme l'encapsulage, terme qui regroupe un ensemble de techniques consistant à recouvrir les parties du logement contenant les vieilles peintures dégradées contenant du plomb (placement de panneaux de gyproc, remise en peinture, plâtrage ou encore tapissage) ou à une remédiation plus importante (décapage mécanique, thermique ou chimique).  Dans ce dernier cas, les travaux devront être exécutés en protégeant de manière efficace le logement et l'environnement immédiat contre la dissémination des poussières et/ ou des vapeurs de plomb (confinement des locaux et protection des travailleurs par le port de masques).  Il est souhaitable d'intervenir en même temps dans les parties communes, où se trouvent souvent les plus anciennes peintures et qui sont souvent dégradées.

Si vous décapez des anciennes peintures ou vernis, des protections respiratoires sont à prévoir. Il est déconseillé de poncer à sec des peintures contenant du plomb. Les enfants sont particulièrement sensibles aux intoxications par le plomb, écartez-les donc du chantier. En cas de doute, apportez au laboratoire un échantillon d’écailles, de grattures ou éventuellement un morceau du support peint ou verni. Si vous grattez vous-même une surface pour recueillir des écailles de peinture ou de vernis, pensez à mesurer la surface gratée. En effet, le résultat qui vous sera communiqué sera exprimé en mg/cm2. Nous nous basons sur l'arrêté ministériel wallon du 10 juin 2009 déterminant les critères minimaux de salubrité d'un logement, qui fixe une valeur limite de 1 mg de plomb par cm2.

Le coût de l’analyse du plomb dans les peintures ou autres objets est de 20,00 € TVAC par échantillon.

Pour les analyses de plomb dans l'eau, voir l'onglet Analyse d'eau.

Comments are closed.